logo

Une femme est là, assise tranquillement…

Une femme est là, assise tranquillement, son visage n’exprime rien de particulier. Mais voici qu’un mouvement soudain se produit dans son for intérieur : une pensée, un sentiment de crainte, d’amour, de colère… et alors tout change : les traits, l’expression du regard, la couleur de la peau. Avec quelle rapidité quelque chose d’aussi impalpable et subtil qu’une pensée ou un sentiment peut produire des effets sur le corps physique ! Une émotion, et on rougit, on pâlit ou on reste pétrifié ; il arrive même que certains en meurent. Comment se fait-il qu’une émotion ait un tel pouvoir sur notre corps ? Tous ces phénomènes, on les a constatés, alors pourquoi n’en a-t-on jamais tiré la conclusion que c’est la vie psychique qui commande à la vie physique ? Le corps physique dépend toujours d’un élément psychique, spirituel au-dessus de lui, qui crée ou qui détruit, qui dilate ou qui contracte, qui colore, qui modèle… Bien sûr, il est toujours possible d’agir sur le corps par des moyens physiques ; momentanément ils peuvent améliorer notre santé ou notre apparence. Mais la santé et la beauté dépendent bien davantage de nos pensées, de nos sentiments, de tout ce qui fait notre vie intérieure.
www.agnesverfaillie.com

Agnès Verfaillie.

Leave a Reply