logo

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite ! Paul Fort

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite, cours-y vite.

Le bonheur est dans le pré. Cours-y vite. Il va filer.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite, cours-y vite.

Si tu veux le rattraper, cours-y vite. Il va filer.

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite, cours-y vite,

Dans l’ache et le serpolet, cours-y vite. Il va filer.

Sur les cornes du bélier, cours-y vite, cours-y vite,

Sur les cornes du bélier, cours-y vite. Il va filer.

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite, cours-y vite,

Sur le flot du sourcelet, cours-y vite. Il va filer.

De pommier en cerisier, cours-y vite, cours-y vite,

De pommier en cerisier, cours-y vite. Il va filer.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite, cours-y vite.

Saute par-dessus la haie, cours-y vite! Il a filé!

Paul Fort

Plutôt mignon, non? Et bien détrompez-vous… derrière cette apparente légèreté se cache les horreurs de la Première Guerre Mondiale… Car ce poème, écrit en 1917 par le Prince des Poètes, évoque en réalité les soldats de la Grande Guerre, les Poilus, qui sautent non par dessus la haie, mais en dehors des tranchées sous le flot des balles ennemies.

BONUS: Une perle rare! Pour écouter ce poème lu par le Prince des poètes: Paul Fort lit son propre poème Le Bonheur.

Cliquez : http://www.etaletaculture.fr/wp-content/uploads/2012/08/Paul-Fort-Le-bonheur.mp3

 

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Agnès Verfaillie.

Leave a Reply